PAJU N° 741- L’élection de Netanyahou pourrait accélérer la fin de l’apartheid en Israël. Partie 1 : point de vue inattendu

Benjamin Netanyanu- Most wanted

PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) no 741 le 24 avril 2015

L’élection de Netanyahou pourrait accélérer la fin de l’apartheid en Israël. Partie 1 : point de vue inattendu

Cela peut sembler paradoxal, mais la dynamique de la politique en Israël et sur le plan international fait qu’un autre mandat avec Netanyahu au pouvoir pourrait en fait hâter la fin de la politique israélienne d’apartheid. Les plus grands perdants dans cette élection sont ceux qui ont pensé que le changement pouvait venir d’Israël même. Cela ne se peut pas et ne se pourra pas. Si on se demande encore quelle est la position de Netanyahou sur la paix, le premier ministre israélien s’est fait très clair juste avant l’élection de mardi en déclarant qu’il n’y aurait jamais d’État palestinien tant qu’il serait au pouvoir. Il a ensuite joué sur la peur des citoyens palestiniens d’Israël afin de pousser ses partisans à voter. « Le gouvernement de droite est en danger », annonçait-il le jour de l’élection, « des foules d’Arabes se dirigent vers les urnes. Mais cette victoire est en fait la meilleure issue plausible pour ceux qui cherchent à mettre un terme à l’occupation d’Israël.

Moi, qui suis Palestinien, j’ai poussé un soupir de soulagement quand il est devenu clair que le Likoud avait gagné le plus grand nombre de sièges à la Knesset. Les Israéliens se sont habitués au statu quo. Dans un pays responsable d’une occupation militaire, les plus grands scandales ne concernent pas la colonisation, les morts de civils ou les crimes de haine, mais plutôt des questions mondaines comme le prix du fromage ou de savoir si la femme du premier ministre a chipé l’argent des bouteilles consignées. Pour les Israéliens, il y a pour le moment peu de risques à maintenir l’occupation et à réélire des chefs comme Netanyahou. Monter le prix de l’occupation est donc le seul espoir de changer la politique d’Israël.

Quand les Israéliens seront forcés de choisir entre continuer indéfiniment l’occupation ou être acceptés par la communauté internationale, ils choisiront peut-être un chef plus modéré prêt à démanteler les colonies et à rechercher la paix, ou ils pourront choisir d’annexer la terre plutôt que d’y renoncer – provoquant ainsi une confrontation avec l’Amérique et l’Europe. De toute façon, le changement viendra de l’extérieur. Les campagnes de boycott, de désinvestissement et de sanctions se sont élargies alors que Netanyahou était au pouvoir. Il est devenu la figure internationalement reconnue de l’intransigeance, de la colonisation et du profond mépris pour les droits de la personne à l’endroit des Palestiniens.

Adapté de http://www.nytimes.com/2015/03/19/opinion/netanyahus-win-is-good-for-palestine.html?_r=0

Distribué parPAJU (Palestiniens et Juifs Unis

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s