Pourquoi la plupart des Américains ignorent-ils le mouvement palestinien de non-violence?

PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) no 768  le 30 octobre 2015

Bulletin # 768

Beaucoup se demandent pourquoi les jeunes Palestiniens choisissent d’utiliser des tactiques violentes comme les attaques au couteau contre des Israéliens. Pourquoi les Palestiniens n’ont ils pas suivi le chemin de résistance non – violente dans l’esprit de Gandhi et Martin Luther King?

En fait, depuis de nombreuses années, un mouvement palestinien non violent existe. Un film sur cette thématique, Cinq Caméras brisées, a reçu un Oscar il y a deux ans. Pendant des années, les colons se sont installés dans les territoires environnants et se sont accaparés les terres palestiniennes pour y construire des habitations. L’armée israélienne protège les colons et les aide à construire un mur pour se tailler des terres à coloniser à même les terres palestiniennes.

Les Palestiniens de Bil’in ont choisi de ne pas répondre par des roquettes ou des fusils; au contraire, ils modèlent leur résistance non violente sur celle de Gandhi. Les activistes de Bil’in sont constamment attaqués par des balles de caoutchouc, des grenades sonores et du gaz lacrymogène (encore le 25 septembre 2015).   Bien que les Palestiniens soient blessés, tués ou déplacés par l’État d’Israël et/ou par le mouvement de colonisation, les seules nouvelles dont parlent les médias occidentaux concernent les soulèvements violents qui blessent ou tuent des Israéliens.

De 2002 à 2005, le mouvement non violent palestinien qui existait aux côtés de la résistance violente de la deuxième Intifada a fait l’objet de seulement trois articles de presse dans le New York Times.

Moubarak Awad, l’un des pionniers du mouvement non violent palestinien, a, au cours de la première Intifada, été arrêté et déporté en dépit du fait qu’il n’ait jamais commis un acte de violence. Mahmoud Abbas, le chef de l’Organisation de libération de la Palestine, qui a désavoué la violence contre Israël, est remercié par la construction d’énormes colonies et les privations continuelles des Palestiniens en Cisjordanie. Même lorsque des citoyens américains sont abattus lors de manifestations, le Département d’État n’interpelle pas durement à l’État israélien.

Les politiciens américains condamnant les Palestiniens pour des soulèvements violents pourraient aider à prévenir la violence. Ils devraient reconnaitre et légitimer le mouvement non violent, y compris le mouvement de boycott. Comme l’a dit le président Kennedy, « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, ouvrent la voie à une révolution violente. »

Adapted from http://www.alternet.org/world/why-americans-are-mostly-ignorant-nonviolent-palestinian-resistance-movement

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs Unis)

     WWW.PAJUMONTREAL.ORG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s