Le problème, c’est l’occupation de la Palestine !

Dr. Mustafa Barghouti
Il y a aujourd’hui un soulèvement populaire en Palestine.

Mis à part certains cas isolés, il s’agit surtout d’une révolte non-violente, avec des milliers de Palestiniens en marche vers les checkpoints israéliens, réclamant leurs libertés et leurs droits.

Ils font constamment face à la violence de l’armée israélienne, qui utilise des balles haute-vitesse ou à noyau d’acier –fréquemment et faussement décrites comme des balles en caoutchouc- pour disperser les manifestants. Depuis le début d’octobre, plus de 7000 Palestiniens ont été blessés, y compris plus de 1000 par balles réelles.

La question principale est posée : Que se passe-t-il et pourquoi ? Après 22 ans de négociations, les Palestiniens ont compris que le chemin de la paix était complètement bloqué par Israël et que les gouvernements israéliens ne se servent des négociations de paix que pour couvrir l’expansion des colonies.

Une autre raison est l’augmentation dramatique des violences commises par les colons israéliens contre les Palestiniens. Cette violence a eu deux événements majeurs. Le premier était le meurtre de Mohammed Abu Khdeir, 16 ans, en juillet 2014 ; le garçon fut kidnappé et brûlé vif par des colons israéliens.

Ensuite, il y a eu le cas des colons israéliens qui ont jeté des cocktails Molotov dans la maison de la famille Dawabsheh pendant la nuit du 31 juillet dernier, brûlant vif le petit Ali Dawabsheh, âgé de 18 mois. Ses parents moururent plus tard des blessures subies au cours de l’attaque. Ahmed, le petit frère d’Ali âgé de 4 ans reste hospitalisé en attendant d’être guéri de ses blessures.

Ces attaques ont envoyé un clair message aux Palestiniens vivant sous l’occupation : personne n’est en sûreté. Malgré les efforts de l’appareil sécuritaire de l’Autorité palestinienne (AP) –qui consomme 28 pour cent du budget de l’AP- l’AP est incapable de protéger le peuple palestinien de l’armée israélienne ou des colons illégaux.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase fut la violation israélienne de la mosquée al-Aqsa. Les efforts des Israéliens pour imposer des restrictions à l’accès des musulmans à leur lieu de culte ont touché un nerf sensible palestinien.

Les problèmes à la mosquée al-Aqsa ne peuvent être résolus par la révocation de la résidence des Palestiniens de Jérusalem-Est ou par plus de caméras pour espionner les fidèles. Le problème est que 95 pour cent des Palestiniens sont interdits d’accès à Jérusalem. Je suis né à Jérusalem et y ai pratiqué la médecine pendant 15 ans.

Cependant, depuis 2005, Israël m’a interdit, ainsi qu’à d’autres, d’y aller bien que je sois un député élu.

Ce soulèvement résulte d’une accumulation de facteurs qui tous ont une seule origine : l’occupation de la Palestine qui dure depuis 48 ans, la plus longue de l’histoire moderne. On nous a promis une solution qui n’a jamais été réalisée.

Les Palestiniens ont été forcés d’accepter un douloureux compromis -un Etat constitué de moins de la moitié du territoire qui leur fut promis par l’ONU. Leurs leaders ont signé les accords d’Oslo, mais les Palestiniens n’en obtinrent que plus de colonies, plus d’oppression et plus d’atteintes à leur dignité.

La jeune génération palestinienne ne voit aucun avenir pour elle. Le taux de chômage pour des jeunes diplômés est de plus de 60 pour cent.

On m’a demandé pourquoi ce soulèvement avait lieu maintenant. Qu’est-ce qui est différent chez cette génération de Palestiniens ? La différence est surtout que cette génération sait exactement ce qu’elle manque.

Surtout à travers les réseaux sociaux, les jeunes Palestiniens savent comment les jeunes vivent dans d’autres parties du monde ; ils savent ce que veut dire vivre en liberté. Ils savent ce que signifie la possibilité de connaître la prospérité économique. Ils savent ce qui leur manque et réclament la liberté qu’ils n’ont pas.

Benjamin Nétanyahou a prétendu que la raison du soulèvement venait d’une incitation. Beaucoup de leaders autoritaires et de dictateurs ont prétendu la même chose, au lieu d’essayer de trouver les raisons profondes dans leurs propres actes.

Cependant, c’est clairement l’occupation israélienne qui en est la cause et doit cesser pour le bien des Palestiniens et des Israéliens.

* Le Dr Mustafa al-Barghouti est Secrétaire général de l’Initiative Nationale Palestinienne, président de la Société d’aide médicale palestinienne, et membre du Conseil Législatif Palestinien.

 

Source : http://www.info-palestine.net/spip.php?article15712

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s