Le groupe islamique ISIL a exécuté Russia Hassan, une femme journaliste

Russia Hassan

 

Le groupe islamique ISIL a exécuté Russia Hassan, une femme journaliste qui écrivait sur Raqqa, la capitale du soi-disant califat de ISIL. Après que ces derniers aient pris la ville, Russia Hassan refusa de la quitter. Elle écrivait sous le nom de Nissan Ibrahim. Nos hommages à cette héroïne qui a tenu à faire son métier malgré le danger.

PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) no 781 le 29 janvier 2016

 

 

Hassan est la cinquième journaliste tuée par ISIL depuis Octobre de l’année dernière pour avoir rendu compte des agissements du groupe, selon l’organisation journalistique syrienne Syria Direct. Hassan, écrivait aussi à propos des fréquentes coalitions aériennes contre ISIL sur la ville de Raqqa, rapporte The Guardian. « Très bien, nous ne voulons pas Daesh (terme arabe pour ISIL), nous ne voulons pas non plus que la coalition bombarde Daesh, et nous ne voulons pas que l’armée Syrienne libre combatte Daesh… Que voulons-nous donc ? » écrivait-elle l’été dernier. La journaliste de trente ans fut tuée en Septembre mais les informations sur sa mort furent confirmées cette semaine par les activistes à Raqqa, suivies de l’affirmation par les membres d’ISIL aux médias qu’elle est toujours en vie. Hassan, qui étudia la philosophie à l’Université d’Aleppo, rejoignit la révolte étudiante contre le Président Bachar Al-Assad quand la révolution éclata à Rassa en 2011. Après qu’ISIL ait pris la ville en 2013, elle refusa de partir. Elle écrivit plus tard que les militants avaient occupé les cafés-internet, diminuant les communications entre les citoyens ordinaires et leurs amis et familles en dehors de Raqqa. A cause de son travail de journaliste, ISIL plaça Hassan sous surveillance et l’arrêta en août de l’année dernière, l’accusant d’être en contact avec l’armée Syrienne libre. Le fondateur du groupe activiste anti-ISIL à Raqqa est silencieusement massacré, disaient les derniers messages qu’Hassan pu poster sur Facebook. Sa présence sur les réseaux sociaux s’est arrêtée en Juillet, rapporte le reportage de The Independent.

Adapté de http://www.msn.com/en-ca/news/world/isis-executes-first-female-journalist-in-syria/ar-AAgrwgL?li=AAggFp5&ocid=SL5MDHP

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs Unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s